FAIRE UN DON

"Se nourrir d'un idéal élevé"

En lisant l’évangile, je me suis rappelé une histoire. Deux jeunes en vivant une expérience d’alpiniste ont découvert au sommet de la montagne, un nid d’aigle dans lequel se trouvaient des œufs. Comme l’un des deux est fils de cultivateur, il amène les œufs dans le poulailler. Un aiglon vint au monde dans la basse-cour, entouré de poussins. Il apprend donc à faire comme eux : il picore la terre, tourne en rond dans le poulailler et ne vole jamais à plus d’un pied du sol.

En vieillissant, il développe des complexes par rapport aux poussins. Il est difforme, son physique n’est pas comme les autres. Et les poules ne manquent pas d’occasion d’alimenter ces complexes.

Voilà qu’un jour un aigle qui plane au-dessus du poulailler voit l’aiglon dans la basse-cour. Il descend vers lui et lui fait prendre conscience de sa véritable identité. « Tu es capable de plus que ce tu fais là, lui dit-il. Tu peux atteindre le sommet des montagnes si tu oses prendre ton envol. Suis- moi. Fais-moi confiance. Je t’amènerai au bout de toi-même. Je ferai grandir ce qui dort en toi. »

En entendant cela, les poules se mettent à ricaner. Mais ce qui retient surtout l’aiglon, c’est la peur qu’il porte en lui-même. Où cela le mènerait-il? Finalement, il ne manque de rien dans son poulailler. Il y trouve tout : la nourriture, la sécurité. Tout, sauf l’essentiel : son vrai lui-même. Il ne pourrait devenir un aigle tant qu’il demeurera dans la basse-cour.

Cette histoire traduit exactement l’évangile d’aujourd’hui. Jésus nous invite à être parfaits comme le Père céleste est parfait. « Soyez saints, comme moi je suis saint ». Participer à la sainteté de Dieu n’exige pas que nous devenions des purs, des gens toujours sérieux ou des intouchables. Le plus grand piège du démon dit Jean Bosco est de nous faire croire qu’être au service de Dieu nous rend triste et amer.

Jésus nous invite à ouvrir nos ailes toutes grandes. Il nous dit : « Veux-tu demeurer une poule confinée dans son enclos, satisfaite de sa médiocrité quotidienne au milieu des autres poules et ignorant tout des beautés du ciel, ou désires-tu devenir un aigle, volant dans les hauteurs célestes qui ouvrent à l’infini de l’univers? »

  • Ne nourris aucun sentiment de haine ou de vengeance en toi. Pardonne. Rends le bien pour le mal reçu en prenant conscience que les gens qui t’ont fait souffrir ont agi par leur mal à l’âme.
  • N’aie pas peur de t’engager et de créer des solidarités autour de toi. Il n’y a que les gens qui ne font rien à qui on ne peut rien reprocher... mais toute leur vie est une erreur.

La sainteté dont il est question consiste à devenir quelqu’un qui transpire une Présence qui fait du bien aux autres, qui donne le goût d’aller de l’avant dans la vie. C’est l’histoire du poussin qui devient poule et de l’aiglon qui devient aigle selon les fondements de notre nature humaine. Le but ultime de la vie est de devenir vraiment qui nous sommes.

Profitons de la célébration qui nous vivons ensemble pour nommer dans le cœur de Dieu sous forme d’Action de grâce tous les saints(es) du quotidien qui nous donnent le goût de devenir meilleur. Poussons plus loin notre prière en demandant à Dieu de faire de chacun(e) de nous de ces saints(es) du quotidien qui contribuent au bonheur des autres. Puisse notre bonheur devenir le plus beau discours sur Dieu que nous pouvons nous témoigner les uns les autres.

Gilles Baril, prêtre

Autres mots du curé

publié le 6 juin 2024
publié le 6 juin 2024
publié le 29 mai 2024
publié le 29 mai 2024
publié le 9 mai 2024
1 2 3 22
© Paroisse Coeur-Immaculé-de-Marie, 2024
8b conception Web
menu