FAIRE UN DON

L'ADACE, une réalité à venir ?

Une nouvelle bibitte en Église: l’ADACE. C’est un acronyme qui signifie: Assemblée Dominicale en Attente de Célébration Eucharistique. Il arrive que nous vivions avec la mauvaise habitude que les chrétiens se rassemblent autour du prêtre. Et c’est un concept qui est très dangereux. Le prêtre n’est pas la pierre angulaire, la pierre vivante la plus importante de la communauté chrétienne. Celui qui est au coeur de la vie chrétienne c’est le Christ. C’est lui qui convoque au rassemblement. C’est lui qui est au coeur de la vie des chrétiens. C’est donc lui qui préside et habite nos rassemblements.

J’ai eu la chance dans ma vie de pouvoir vivre des expériences de foi valorisantes en l’absence de prêtre. Et cela est possible. Dans la religion juive, et nous avons gardé beaucoup de tradition juive dans nos manières de faire, celui qui préside à la prière est le père de famille accompagné par son épouse et ses enfants. La première Église se situe à la maison, dans le foyer. Lors du sabbat, ce n’était pas d’abord la rencontre à la synagogue mais bien le repas à la maison. Nous avons perdu au Québec la tradition de bénir le repas. Et après on se demande comment nous n’arrivons plus à partager notre foi. La foi, pour exister dans nos foyers, demande des manifestations publiques.

Quand j’étais au collège de Brompton, trois fois par jour nous étions réunis pour la prière. Les élèves se partageaient la responsabilité d’animer des temps de prières au début de la journée et avant d’aller se coucher. Quelques prières déjà répertoriées et des chants nous permettaient de pouvoir animer ces temps de prières. Cela ne demandait pas un prêtre.

J’ai aussi participé à des fins de semaines pour les jeunes. Même s’il y avait un prêtre sur cette fin de semaine, il faisait partie de l’équipe, il n’était pas le chef de l’équipe d’animation. Il donnait des enseignements sur le sacrement du pardon et donnait en majorité du temps ce sacrement. Je sais que d’apprendre à animer demande beaucoup d’humilité et parfois un peu de confiance en soi. C’est la communauté qui peut nous aider à le faire.

Donc, l’ADACE est une célébration qui peut être faite par des diacres, des agentes de pastorale ou bien des laïcs. Ces célébrations veulent rassembler la communauté pour permettre de prier. C’est d’abord le Christ qui nous réunis. La manière de le prier, la personne qui anime est important, mais notre communauté peut se rassembler pour prier même si le prêtre ne préside pas le rassemblement. Quand nous choisissons quelqu’un pour animer, nous certifions le contenu de la foi qu’il porte. Nous ne donnons pas cette animation à n’importe qui. Et même si son animation n’est pas toujours aussi bien faite que votre curé, elle est là pour supporter la prière de la communauté et cela est l’essentiel.

Patrick Côté, curé

Autres mots du curé

publié le 4 avril 2024
publié le 28 mars 2024
publié le 21 mars 2024
publié le 14 mars 2024
publié le 7 mars 2024
publié le 29 février 2024
publié le 22 février 2024
1 2 3 21
© Paroisse Coeur-Immaculé-de-Marie, 2024
8b conception Web
menu