FAIRE UN DON

FÊTE NATIONALE DU QUÉBEC - JEAN-BAPTISTE : NOTRE PATRON ?

Jean Baptiste est un curieux de patron :  austère, radical dans son message, exigeant à cause de son intransigeance morale.  Il est tout de même un homme inspirant qui sait attirer les foules pour inviter les gens à ouvrir leur cœur à Dieu.

Il avait conscience que son peuple vivait une page importante de son histoire et qu’il se devait d’être interpellé dans son idéal.  Il était préoccupé de l’avenir de son peuple, il savait que son peuple était l’héritier des promesses de Dieu et qu’il était appelé à une grande destinée.  En ce sens, Jean-Baptiste est un modèle.  Il ne s’est pas laissé enivrer par les honneurs.  Ce qu’il a reçu, il l’a transmis sans se soustraire aux difficultés de sa tâche en allant jusqu’au martyre.

Notre peuple est né du martyre et des sacrifices d’hommes et de femmes qui ont donné leurs vies par Amour du Bon Dieu.

Nous avons reçu de nos pères un double patrimoine qu’il nous appartient maintenant de transmettre enrichi à ceux qui nous succèderont.  Le patrimoine de la foi et celui de la culture.  Ce précieux héritage a coûté trop cher à nos aïeux pour que nous nous permettions de le dilapider ou de le trahir.  Nous avons reçu de nos pères un vivant esprit de foi qui se traduit par une prise de conscience de la présence agissante de Dieu dans notre vie. Ils nous ont légué une confiance inébranlable en Dieu.  Ils se sont signalés par leur engagement bénévole et soutenu au sein de l’Église et de la société.  Ils ont manifesté un souci constant pour les valeurs les plus nobles de la famille, des vocations, du service du prochain.  Le clocher du village était pour eux une force, un symbole, un signe de leur unité, de leur solidarité qui trouve sa source en Dieu.

Aujourd’hui, ils nous invitent à prendre la relève pour vaincre les défis de notre temps, lire les signes des temps, respecter la vie qui s’éveille comme celle qui s’éteint, combattre le matérialisme rongeur de notre société, affirmer avec vigueur la priorité de l’être sur l’avoir, lutter à temps et à contretemps pour la dignité du pauvre, du malade, de l’enfant handicapé et du vieillard.  Voilà les défis que nous devons relever avec honneur pour rester fidèles à nos ancêtres et à nos patrons.

Notre patrimoine s’étend également à la culture.  Je serai bref malgré l’importance de cet aspect.  Notre culture, c’est ce qui fait de nous un peuple.  C’est ce qui nous distingue des autres, c’est ce qui nous exprime et nous permet de nous reconnaître au milieu de tous.  C’est ce qui fait notre identité propre et nous permet de vivre solidairement, de communiquer avec les autres pour les comprendre et les aimer.

« Le Québec, une histoire de cœur et d’intelligence », je ne peux pas aimer le Québec, son histoire, sa culture et ses convictions de foi si je ne m’implique pas dans la qualité de vie de ma localité immédiate.  Bravo à tous nos engagés d’hier et d’aujourd’hui.

Vivre intensément avec notre cœur en mettant beaucoup d’Amour du Bon Dieu dans tout ce qu’on fait, voilà la meilleure façon d’honorer notre saint patron Jean-Baptiste, d’être fidèle à nos devanciers et de devenir utiles à nos successeurs.

Gilles Baril, curé

Autres mots du curé

publié le 6 juin 2024
publié le 6 juin 2024
publié le 29 mai 2024
publié le 29 mai 2024
publié le 9 mai 2024
1 2 3 22
© Paroisse Coeur-Immaculé-de-Marie, 2024
8b conception Web
menu