FAIRE UN DON

Célébration de la Toussaint

Bientôt se dérouleront les fêtes de la Toussaint. Que ce soit l’Halloween le 31 octobre qui rappelle les esprits qui viennent hanter les vivants. Le rappel que l’être humain n’est pas que corporel, mais qu’il est aussi esprit. Si la fête de l’Halloween est surtout faite de peur et d’horreur, voilà qu’elle est la veille d’une grande fête chrétienne: la Toussaint.

La Toussaint est une solennité, dans l’échelle des fêtes chrétiennes c’est le plus haut niveau. Elle est importante parce qu’elle rappelle deux choses: que nous sommes tous appelés à la sainteté et nous sommes appelés au ciel. La sainteté est un objectif qui est possible pour tous. Il n’est pas nécessaire d’être prêtre, religieux ou religieuse pour accéder à la sainteté. La sainteté est un état d’être qui nous permet d’être en communion d’amour avec Dieu.

Il y a trois types d’Églises. L’Église militante, le peuple de Dieu qui peut prier et soutenir ses frères et soeurs. L’Église souffrante, ce sont les chrétiens qui sont au purgatoire, qui sont sauvés et qui doivent attendre d’être accueillis pleinement dans le paradis. Et il y a l’Église triomphante qui est constituée des saints de l’Église militante qui sont maintenant au paradis. C’est ce qui constitue la communion des saints. La fête de la Toussaint célèbre l’Église triomphante, ces personnes que nous avons connues et qui ont choisi de suivre le Christ jusqu’à la mort. Nous croyons que nos parents, amis et proches qui ont vécu leur vie avec le Christ sont maintenant appelés à vivre au Paradis.

Bien sûr le 2 novembre, le lendemain, l’Église catholique propose la mémoire des défunts. Souvent, cette partie des fêtes des morts est souvent plus célébrée que la fête de la Toussaint. Car pour nous, la réalité des défunts est plus concrète. Le départ de personnes qui nous sont chères est quelque chose qui marque d’une façon importante nos esprits et nos coeurs. Tandis que la fête de la Toussaint exige un brin d’espérance. Il est nécessaire de croire à la résurrection, ce qui est plus abstrait. Mais soyons des gens d’espérance et célébrons nos défunts comme étant des membres de l’Église triomphante. Bonnes Fêtes.

Patrick Côté, curé

Autres mots du curé

publié le 11 avril 2024
publié le 4 avril 2024
publié le 28 mars 2024
publié le 21 mars 2024
publié le 14 mars 2024
publié le 7 mars 2024
publié le 29 février 2024
1 2 3 21
© Paroisse Coeur-Immaculé-de-Marie, 2024
8b conception Web
menu