FAIRE UN DON

Avec Lui, renaître autrement

Lorsque l’on parle de renaître, la première image de la nature que nous avons est probablement la chenille qui se transforme en papillon après un séjour dans un cocon. C’est une belle image, car ce qui ressort est plus beau que ce qui est entré. Mais j’aime aussi l’image du serpent. Lorsqu’il grandit, le serpent est trop serré dans sa peau. Pour cela, il doit s’en débarrasser. Comme le serpent n’a pas de pattes pour s’aider, que sa langue sert surtout à reconnaître ses proies, il lui faut un autre moyen pour enlever sa peau. Et c’est en se frottant sur les pierres et les objets qu’il arrive à faire de la friction pour laisser derrière lui cette peau morte.

Pour nous les chrétiens, il est nécessaire pour renaître de se frotter, à l’image du serpent, à toutes sortes d’expériences pour laisser derrière nous ce qui est mort. Pour nous, une source de confrontation qui peut nous faire du bien, c’est la Parole de Dieu. Elle est parfois décapante, car elle nous redit le désir de Dieu pour son peuple. Elle nous confronte dans nos agissements et dans nos désirs. Mais elle nous rappelle aussi que le Seigneur s’est engagé assurément pour soutenir les faibles et les pauvres. Heureux sommes-nous. L’amour de Dieu est une bonne manière de guérir nos blessures et certainement nous aide à laisser derrière nous nos rancunes, nos peurs et nos obsessions.

Une autre source de confrontations ou d’obstacles sur lesquels il est nécessaire de se frotter, ce sont nos frères et nos soeurs. C’est vrai, ils sont si différents, ils viennent chercher en nous nos réserves de patience, de compassion, d’amour. Nos frères et soeurs, nous obligent parfois à nous découvrir des qualités que nous ne pouvions espérer. Par notre empathie, il arrive que nous essayons de comprendre le mal ou les blessures que nous voyons chez l’autre. À l’échange d’idées, il arrive aussi que des projets intéressants voient le jour. Il est parfois nécessaire de faire route ensemble pour apprendre à se découvrir.

Une autre source de confrontation ce sont ceux et celles qui nous regardent de l’extérieur. Ils font le même travail que les adolescents. Ils testent nos convictions. Ils nous demandent de rendre compte de notre foi et de notre espérance. « Prie pour moi grand-maman. » La vie avec les êtres humains est un bon moyen pour changer de peau, pour changer notre relation à Dieu et aux autres mais aussi à soi-même. Je vous souhaite un bon frottage durant ce carême.

Patrick Côté, curé

https://www.cnd-m.org/fr/marguerite-bourgeoys/

Autres mots du curé

publié le 11 avril 2024
publié le 4 avril 2024
publié le 28 mars 2024
publié le 21 mars 2024
publié le 14 mars 2024
publié le 7 mars 2024
publié le 29 février 2024
1 2 3 21
© Paroisse Coeur-Immaculé-de-Marie, 2024
8b conception Web
menu